Collectif ClarŽe
Collectif de défense et de développement de la vallée de la Clarée et de la vallée Étroite
Vous êtes dans : Accueil > L’association > Compte-rendu de l’AG du 4 juin 2016
Compte-rendu de l’AG du 4 juin 2016

Coll158 060616

Compte-rendu de l’Assemblée Générale Ordinaire 2016 du Collectif de défense et de développement de la Vallée de la Clarée et de la Vallée Etroite

tenue le samedi 4 juin 2016 aux Alberts

La réunion débute à 16h40, sous la présidence d’Emile Roman, président.

Présents :

Patrick Colomies, Luc Pascal (administrateur), Antoine Pourbaix (secrétaire), Jean-Gabriel Ravary (secrétaire-adjoint), Emile Roman (président), Anne Ruchon, Ariane Toussaint (trésorière),

8 présents et 26 procurations : le quorum du cinquième des adhérents est atteint et l’Assemblée délibère valablement.

1. Approbation du compte-rendu de l’Assemblée Générale du 6 juin 2015

Ce compte-rendu se trouve sur le site www.collectifclaree.com. Aucune remarque n’a été reçue. Le compte-rendu est approuvé. Une action de nettoyage de la vallée avait été évoquée à l’AG 2015. L’AG 2016 relève que les contraintes des déchetteries (distance, fermeture, coûts…) encouragent les déversements clandestins. La ComCom doit prendre conscience de certains effets néfastes de nouvelles règlementations.

2. Rapport moral du président

Les études de percée ferroviaire sous Montgenèvre commanditées par le région PACA semblent être en sommeil. On rappelle que, lors de son AG du 7 juin 2014, le Collectif Clarée a estimé comme d’autres associations que les tracés ferroviaires en tunnels profonds sont plutôt favorables pour la préservation des vallées. Le Collectif Clarée n’est donc pas systématiquement « contre » tout projet de percée. Le président de Région Michel Vauzelle a écrit au préfet de Région pour demander un débat public sur les options retenues ou, plus récemment semble-t-il, sur le simple besoin d’une percée sous Montgenèvre. Il n’y a eu aucune réponse à cette demande.

Les risques pour les Vallées de la Clarée et Etroite sont donc limités, pour le moment.

Le Collectif Clarée a montré son efficacité en reprenant les combats d’Emilie Carles, en contribuant au classement des Vallées et en prêchant pour la priorité du rail sur la route, ce qui a été clairement repris par le Grenelle de l’environnement. Actuellement, on peut se réjouir de ce que ces vallées sont un havre de paix et de calme, sans camions et sans trains, pour le plus grand bonheur des promeneurs, randonneurs et sportifs du briançonnais, du Piémont et de plus loin encore. C’est un atout sociétal et touristique appréciable. En cas de nouvelle alerte, le Collectif Clarée est prêt pour une nouvelle mobilisation, semblable à celle qui, en 1990, avait mobilisé plus de 90% de la population. Les fonds, les carnets d’adresse et les acteurs sont prêts pour une nouvelle mobilisation. Le Collectif reste en veilleuse, notamment pour suivre les actions de la nouvelle gouvernance régionale.

L’AG se penche sur le terme « Développement » inscrit dans le titre du Collectif. Le président souligne que la « protection » induit par elle-même déjà un développement, par la fréquentation et les implantations dans la vallée. Mais l’AG constate avec regret une disparition ou une contraction des commerces et des pôles d’activité (épiceries, boulangeries, hôtels, artisans, salles de réunion…). Le Collectif Clarée regrette l’absence de projets de développements et l’absence d’échanges avec les citoyens de la part des municipalités.

Jean-Gabriel Ravary souhaite que des protections préventives de la route soient développées contre les avalanches, avant que des accidents sérieux ne soient déplorés.

Le rapport moral du président est approuvé à l’unanimité.

3. Rapport financier

La trésorière présente les comptes et bilan pour la période AG 2015 - AG 2016. Les recettes proviennent principalement des cotisations et de dons. Les dépenses découlent de la réimpression de la brochure « Une semaine en Clarée » qui est vendue avec un intéressement pour le Collectif. Les avoirs actuels permettent de réagir à toute nouvelle menace éventuelle.

Le rapport financier est approuvé à l’unanimité.

4. Préparation d’actions pour 2016

L’AG demande que l’on fasse mieux connaître les résultats positifs du Collectif et son opposition à toute intrusion dans les Vallées, notamment par un article à publier dans le Dauphiné Libéré.

5. Fixation de la cotisation 2017-2018

L’assemblée marque son accord pour maintenir le montant de la cotisation 2017-2018 à 10 € par personne (donc 20 € si Mr. et Mme.).

6. Renouvellement ou confirmation des mandats d’administrateurs

L’assemblée générale reconduit le mandat des membres actuels du conseil d’administration, c’est à dire :

Emile Roman, président Ariane Toussaint, trésorière Antoine Pourbaix, secrétaire Bernard Prunier, secrétaire-adjoint Jean-Gabriel Ravary, secrétaire-adjoint Patrick Colomiès, Jacques Combes, Viktor Kovacic, Bernard Liger, Luc Pascal, Anne Ruchon, René Siestrunck, Romain Zeiliger.

7. Divers

Plusieurs membres de l’AG et notamment J.G. Ravary soulignent deux menaces :
- les lignes aériennes à très haute tension THT (225 KV) en haute Durance, entre Serre-Ponçon et l’Argentière-la-Bessée,
- la généralisation des compteurs Linky. Ces deux éléments créent des champs électromagnétiques qui sont dangereux pour les citoyens. Le Collectif Clarée cherchera à voir si les justifications avancées pour les lignes THT ne sont pas basées sur une surestimation des besoins en puissance électrique. Il interrogera également les communes qui, apparemment, ont le pouvoir de décision sur l’acceptation ou le refus des compteurs Linky.

La séance est levée à 18h15.

L’association | Nouvelles des percées | Adhésion | Liens | Contact | Crédits | Privé

© 2017 - Collectif Clarée